Charte des droits et des libertés de la personne âgée dépendante

Elaborée en 1999 par la Fondation Nationale de Gérontologie et par le ministère de l'Emploi et de la Solidarité, la nouvelle Charte des personnes âgées succède à la précédente qui avait été établie en 1987 par la Commission des Droits et Libertés de la Fondation Nationale de Gérontologie.

La vieillesse est une étape pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement. La plupart des personnes âgées resteront autonomes et lucides jusqu'au dernier moment de leur vie. L'apparition de la dépendance, quand elle survient, se fait à un âge de plus en plus tardif.Même dépendantes, les personnes âgées doivent continuer à exercer leurs droits, leurs devoirs et leurs libertés de citoyens. L'enjeu de cette charte est de faire reconnaître la dignité de la personne âgée devenue dépendante et de préserver ses droits en tant que Citoyen.

Cette charte met ainsi l'accent sur la qualité de vie car, contrairement à l'hôpital où le séjour n'est que provisoire, l'institution devient le lieu de vie principal pour les personnes âgées qui y résident.

"Lorsqu’il sera admis par tous que les personnes âgées dépendantes ont droit au respect absolu de leurs libertés d’adulte et de leur dignité d’être humain, cette charte sera appliquée dans son esprit."

Dernière mise à jour : 20/11/2018 - 12:03